Bienvenue en Haïti: Foire internationale du livre d’Haïti

Le Nouvelliste | Publié le : 06 décembre 2013

Du 12 au 15 décembre 2013, le Palais municipal de Delmas accueillera la première édition de la Foire internationale du livre d’Haïti. Initiative de la Direction nationale du livre (DNL), cet événement réunira plusieurs écrivains haïtiens et étrangers, figures incontournables de la littérature contemporaine. 

Invité d’honneur : le dramaturge et romancier Franckétienne. Pays à l’honneur : Venezuela. Le Nouvelliste présente, dans ses colonnes, les écrivains qui seront en signature et qui participeront aux différents débats et discussions qui seront animés autour du livre.

Parmi les auteures haïtiennes les plus lues par la jeunesse qui seront présentes pour la première édition de la foire, l’on compte Jessica Fièvre et Margaret Papillon qui n’arrêtent pas de nous séduire et de nous fondre, avec délicatesse et une écriture tout en finesse, dans leurs univers fictifs.

Auteure de La bête et Thallassophobie, œuvres qui nous ont révélé son grand talent de narratrice, Michèle Jessica Fièvre est éditrice et initiatrice du concours d’écriture titré « Fièvre rouge », lancé par la maison d’édition Lominy books. La spécialiste en création littéraire est l’actuelle directrice de publication de Sliver of Stone Magazine, aux États-Unis. Elle fut classée à plusieurs reprises au tableau des meilleures ventes de la foire Livre en folie qui célèbre bientôt ses vingt ans. Elle a également publié des nouvelles en anglais dans diverses revues américaines telles que The Southeast Review, Saw Palm et The Nervous Breakdown. Sa nouvelle, La Chanson du Bouc, se trouve dans l’anthologie « Une journée haïtienne » (textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 101-106.). Sa nouvelle, The Rainbow’s End, fait partie de Haïti Noir (Akashic Books, 2011), collection éditée par Edwidge Danticat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Qui ne se souvient de « La légende de Quisqueya », best-seller adapté au théâtre en octobre 2000 par l’atelier théâtre Eclosion que dirige la metteuse en scène Florence Jean Louis Dupuy ? Ce roman de littérature jeunesse paru le 21 janvier 1999 vaut à Margaret Papillon un succès fou – connu auprès des libraires – jamais démenti. Née le 14 novembre 1958 et épouse du peintre connu Albert Desmangles, Margaret Papillon rencontre le succès dès la première publication de son roman « La Marginale », paru en 1987. Elle a aujourd’hui à son actif plus d’une vingtaine d’œuvres littéraires qui fascinent encore les jeunes et qui content, avec une imagination fertile, l’histoire et la beauté du pays.

url

Une fenêtre ouverte sur la littérature latino-américaine

La foire, pour sa première édition, met plein feu sur la littérature latinio-américaine. Les auteurs Eldys Baratute Benavides (Cuba) et Miguel Antonio Chavez (Equateur) seront aussi présents.

Né à Guantanamo, Cuba) en 1983, Eldys Baratute Benavides est révélé au grand public en l’année 2000, soit à l’âge de 17 ans. Il compte aujourd’hui à son actif des œuvres jeunesse, environ une demi-douzaine de contes de très bonne facture ainsi que des essais. Il est aussi grand orateur. Il publie actuellement, pour le compte des « Editions Orient », un nouveau volume ayant valeur d’intertextualité sous le titre « Cucarachas al borde de un ataqué de nervios ». Il travaille sur des thématiques diverses, tels la solitude, la mort, le divorce. Il est perçu comme l’une des meilleures promesses de la littérature cubaine. Eldys fait partie de l’association Hermanos Saiz et a déjà publié « Cuentos para dormir a María Cristina » (2005), « Los Flores de Pablo » (2006), « Merité y la hormiga loca » (2007), « Alicia y el mundo de las maravillas » (2009).

31788-fotografia-g

Miguel Antonio Chavez, né a Guayaquil (Equateur) en 1979, est un conteur très connu. Finaliste du prix Juan Rulfo de Radio France International en 2007, il est l’auteur du livre dramatique Kryptonite Sinaï et autres pièces courtes (Antropófago. Quito, 2013) et le roman « La manœuvre de Heimlich (Altazor. Lima, 2010). Plus récemment, « Lapin aveugle au Suriname » (Random House Mondadori. Bogotá, 2013).

p00lskgp

Miguel Antonio Chavez est aussi membre fondateur du groupe culturel Buseta del papel. En 2011, il a reçu une reconnaissance consulaire de la coopération culturelle par le consulat du Pérou à Guayaquil et à l’Université péruvienne Inca Garcilaso de la Véga.

Ses nouvelles ont été publiées dans de nombreuses anthologies nationales et internationales : « El futuro no es nuestro » (versión web, Piedepagina.com. Bogotá, 2008), Asamblea portátil (Casatomada. Lima, 2009), 22 escarabajos: antología hispánica del cuento Beatle (Páginas de Espuma. Madrid, 2009), Los supremos (El Cuervo. La Paz, 2013). Il collabore à plusieurs revues littéraires, tels que le web Hermano Cerdo (Mexique), Paroles S5 (Chili) et Letralia (Venezuela). En 2012, il rejoint le jury du prix ALBA du roman à La Havane, Cuba.

Rosny Ladouceur

Publicités